Dividende

Les dividendes sont distribués aux actionnaires, les propriétaires d’actions. Ils fournissent le capital à la société anonyme et reçoivent leurs dividendes une fois par an. Ils représentent la part des bénéfices des actions et sont donc liés à la performance.

Toutes les actions forment ensemble le capital social d’une société par actions. Les actions, dans la mesure où elles peuvent être acquises publiquement, sont négociées à l’endroit désigné, la bourse. Ils peuvent être identifiés à tout moment par leur numéro d’identification de titres, qui est attribué par l’Association des émetteurs de titres.

Le dividende est également souvent appelé distribution des bénéfices dans le cas d’une société à responsabilité limitée. Ses actions constituent le capital social. Les dividendes suivent les règles du droit des sociétés par actions.

La détermination des dividendes

La base du paiement des dividendes est une proposition que le conseil d’administration et le conseil de surveillance soumettent à l’assemblée générale annuelle d’une AG pour résolution. Elle est formulée à “cent” de la valeur nominale d’une action et est basée sur la capacité de gain de l’entreprise. La situation économique et la politique de dividende de l’AG doivent également être prises en compte. En outre, les statuts doivent être respectés pour la distribution du dividende si les actionnaires privilégiés peuvent faire valoir des droits sur les dividendes privilégiés ou excédentaires. Dans sa résolution sur l’affectation des bénéfices, l’Assemblée générale annuelle détermine également le montant du dividende. La demande de paiement des dividendes expire après quatre ans.

La distribution des dividendes

Les dividendes sont la partie du bénéfice net d’une société qui est distribuée aux actionnaires.

Le bénéfice non affecté fait partie du revenu net de l’année, qui est généré en déduisant les montants suivants :

Compensation de la perte reportée

Déduction des montants à provisionner selon les exigences légales

Déduction des réserves de recettes que l’AG peut constituer

Le montant restant est la part des actionnaires dans le bénéfice de leurs actions, c’est-à-dire les dividendes distribuables.

Les types de dividendes différents

Dividende en espèces : C’est la forme habituelle de paiement en espèces. Dividende en nature : Les dividendes peuvent également être payés en nature. Elle peut même inclure la distribution d’une partie de l’activité d’une société anonyme à ses actionnaires.

Surdividende : Il s’agit de la prime que les actionnaires privilégiés reçoivent par rapport aux actionnaires ordinaires.

Dividende préférentiel : Il s’agit du droit préférentiel des actionnaires privilégiés de recevoir un dividende plus élevé que les actionnaires ordinaires. Il s’agit d’une obligation légale pour les actions privilégiées sans droit de vote.

Dividende en actions : L’émission d’actions supplémentaires sans qu’aucune contrepartie ne soit versée par les actionnaires.

Dividende sur compte : Il s’agit d’un paiement anticipé qui n’est autorisé que sous certaines conditions.

Le rendement des dividendes

Le rendement de ces dividendes est calculé en divisant le dividende par le prix de l’action et en multipliant par 100. Cela donne le rendement du capital social. Le rendement dépend donc non seulement du dividende, mais aussi du prix de l’action, qui est en constante évolution. Si le prix de l’action augmente, la part de profit diminue, mais globalement la valeur de l’action augmente. Si le cours de l’action baisse, la part du dividende augmente, mais la valeur de l’action diminue.

Dividendes pour les investisseurs privés

Pour les particuliers également, le dividende est un critère important dans le choix de leur investissement en capital. Mais elle nécessite une analyse minutieuse, comme le montrent les commentaires sur les rendements des dividendes ; une stratégie d’investissement basée uniquement sur le niveau des dividendes n’est pas nécessairement recommandée. Il convient donc de prendre en compte d’autres considérations lorsqu’on investit dans des actions.

Outre l’achat en bourse, une possibilité est d’investir dans des fonds qui contiennent des actions. Ils bénéficient de leur effet stabilisateur à long terme. Les autres titres inclus atténuent les fluctuations de prix des titres de participation.

Le facteur décisif pour l’investissement est ce que l’investisseur privé vise :

des dividendes plus élevés provenant d’une action privilégiée sans droit de vote

Sécurité des dividendes d’un fonds d’investissement

Prise en compte du dividende comme critère de décision pour son engagement financier