Fluctuation du taux d'intérêt

Dans cet article Wiki, nous allons vous en apprendre plus sur les risques de fluctuation des taux d’intérêts et sur leurs conséquences pour les investisseurs.

Qu’est-ce qu’un risque de taux d’intérêt ?

Le taux d’intérêt du marché fluctue et change constamment. Comme le taux d’intérêt est généralement considéré comme un prix, le taux d’intérêt du marché est le prix sur un marché financier. Le niveau du taux d’intérêt du marché dépend de la durée, de la liquidité du marché et de la devise d’un produit financier ainsi que de la solvabilité de l’émetteur exprimée dans la notation ; le taux d’intérêt du marché comprend donc toujours une prime de risque. En outre, les attentes des acteurs du marché en matière de taux d’intérêt jouent un rôle dans l’évolution du taux d’intérêt du marché. En raison de son origine objective à travers les lois du mécanisme de marché, il sert également de valeur de référence pour les non-banques en dehors du secteur financier. Le prix de l’argent augmente ou diminue en fonction de l’offre et de la demande, en raison de la conjoncture économique. Le risque de variation des taux d’intérêt sur les marchés monétaires et des capitaux est supporté par les investisseurs ou les emprunteurs ainsi que par les banques et les entreprises. Les risques liés aux taux d’intérêt peuvent entraîner des pertes ; leurs conséquences sont les plus faibles sur le marché monétaire avec des taux d’intérêt à court terme et les plus élevées sur le marché des capitaux avec des taux d’intérêt à long terme.

Quand et comment un risque de taux d’intérêt se présente-t-il ?

Il y a risque de taux d’intérêt lorsque les taux d’intérêt débiteurs ou créditeurs des instruments financiers sont fixés pour une certaine période au moment de leur émission, de leur placement, de leur prêt et de leur refinancement. L’investisseur vit avec le risque que les taux d’intérêt augmentent et il aurait trouvé un meilleur investissement plus tard. Pour l’emprunteur, la baisse des taux d’intérêt est déficitaire car son financement aurait pu être conclu plus tard à un prix plus favorable.

Que signifie ce risque pour les investisseurs ?

L’évolution des taux d’intérêt a un impact majeur sur le marché des obligations et de l’immobilier. Le prix d’une obligation dépend de l’évolution générale des taux d’intérêt. Sa valeur est déterminée par la hauteur de son coupon d’intérêt et par la hausse ou la baisse des taux d’intérêt économiques. Un coupon d’intérêt élevé entraîne une augmentation du prix des obligations lorsque les taux d’intérêt baissent, alors que le prix des obligations baisse lorsque les taux d’intérêt augmentent. Plus le lien est fort, plus il est long.

Qu’est-ce que cela signifie pour les emprunteurs ?

Sur le marché de l’immobilier, les variations des taux d’intérêt affectent les prix des propriétés de la même manière que la demande de crédit. Si vous financez votre maison à l’aide d’un crédit, vous convenez avec la banque d’une période pendant laquelle les taux d’intérêt sont fixés. Le propriétaire doit décider de la durée de cette période d’intérêt fixe. Si la période d’intérêt fixe expire, l’emprunteur doit chercher un financement complémentaire. Si les taux d’intérêt ont fortement augmenté dans l’intervalle, le taux de l’emprunteur augmente.

Que faut-il prendre en considération ?

Toute personne qui investit de l’argent ne devrait pas s’engager trop longtemps lorsque les taux d’intérêt sont bas et devrait choisir une durée aussi longue que possible lorsque les taux d’intérêt sont élevés. L’inverse est vrai pour l’emprunteur : des taux d’intérêt bas exigent des durées fixes longues. Si les taux d’intérêt sont élevés, il peut parier sur une baisse des taux d’intérêt à l’avenir sur une courte période de temps. L’évolution des consommateurs ne peut être évaluée sérieusement. Ils peuvent prendre des contre-mesures en adoptant une stratégie d’investissement ou de couverture appropriée et en maintenant leur risque de taux d’intérêt aussi bas que possible.

Comment pouvez-vous éviter ou minimiser le risque de variation des taux d’intérêt ?

Les investisseurs qui achètent un papier à taux d’intérêt variable bénéficient d’une hausse des taux d’intérêt ; le prix de leur obligation est toujours proche du prix de remboursement de 100 %. Si les acheteurs de titres conservent leur obligation jusqu’à l’échéance, ils récupèrent généralement leur investissement en capital, de sorte que le risque lié au taux d’intérêt ne joue un rôle que lors du réinvestissement. Les emprunteurs peuvent utiliser des prêts à terme ou des contrats de société de crédit immobilier pour éviter les risques de taux d’intérêt. Grâce à ces produits financiers, il est possible de garantir de faibles taux d’intérêt sur les prêts plusieurs années à l’avance. Le remboursement rapide du prêt hypothécaire permet de s’assurer qu’il ne reste qu’une petite dette résiduelle, pour laquelle un financement de suivi est nécessaire.

Comment les institutions financières traitent-elles les risques de taux d’intérêt ?

Dans les banques, les risques de taux d’intérêt des investissements et des prêts sont reflétés dans le portefeuille bancaire ou à l’actif et au passif du bilan. Les banques doivent gérer leurs risques de taux d’intérêt afin d’éviter les insolvabilités, par exemple parce qu’elles refinancent les prêts à la construction à long terme par des dépôts à court terme. Cela nécessite une réglementation et une supervision de l’État. Par exemple, la BaFin réglemente la gestion interne du risque de taux d’intérêt des banques allemandes dans des circulaires. En outre, l’Autorité bancaire européenne (ABE) publie des lignes directrices pour traiter les risques de taux d’intérêt et la transformation des échéances. Dans le secteur des valeurs mobilières, les banques utilisent des instruments financiers dérivés pour se couvrir contre les risques de taux d’intérêt. L’élasticité des taux d’intérêt est d’une grande importance dans l’analyse de rentabilité. Elle indique comment une certaine variable réagit à une variation de 1 % du niveau des taux d’intérêt du marché. Les banques utilisent cette méthode mathématique financière pour gérer leur risque de taux d’intérêt.

Le risque de taux d’intérêt a un impact important sur les bénéfices des banques ainsi que sur les investisseurs et les emprunteurs. Il est particulièrement pertinent sur les marchés des obligations et de l’immobilier. Dans les phases de faible taux d’intérêt, les emprunteurs doivent choisir de longues périodes d’intérêt fixe et les investisseurs de courtes échéances d’obligations. Les banques et les clients peuvent réduire leur risque de taux d’intérêt en utilisant des stratégies d’investissement, des concepts de taux d’intérêt ou des couvertures au moyen de produits financiers compensatoires.

Résumé :

Les taux d’intérêt du marché sont variables

Le risque de taux d’intérêt se produit pour les instruments financiers pendant leur durée

Risque que les taux d’intérêt du marché évoluent dans une direction différente de celle prévue

pertinent notamment pour les obligations et le financement de la construction pour les émetteurs, les banques et les clients.

La solvabilité des établissements de crédit dépend de la bonne gestion interne du risque de taux d’intérêt

Le risque de taux d’intérêt doit être géré dans le cadre du refinancement

Les investisseurs et les emprunteurs peuvent minimiser les risques liés aux taux d’intérêt en répartissant les échéances, les taux d’intérêt variables ou en utilisant des produits financiers alternatifs tels que les prêts à terme