Procédure d'évaluation

Tout d’abord, le mot parle de lui-même : une procédure est utilisée pour déterminer la valeur d’une propriété ou d’un terrain. En revanche, pour le calcul de la valeur d’un prêt hypothécaire pour une garantie de prêt, il peut également s’agir d’un objet autre qu’un bien immobilier.

Il existe fondamentalement trois procédures différentes de détermination de la valeur qui peuvent être utilisées pour calculer la valeur d’un terrain ou d’un bien immobilier. Des experts spéciaux sont chargés de ces calculs standardisés.

Les trois méthodes d’évaluation

La méthode de la valeur comparative détermine la valeur marchande des terrains. Ici, les prix des terrains sont calculés en utilisant plusieurs prix d’achat obtenus pour des terrains comparables. Cela dépend, entre autres, de caractéristiques telles que la qualité du sol, l’emplacement, l’utilisation et la disposition.

La méthode de la valeur des gains capitalisés est utilisée pour déterminer la valeur des biens immobiliers en tenant compte des revenus attendus de ces biens dans le futur. Le terrain est calculé séparément, puis ajouté à la valeur du bâtiment.

La procédure de la valeur réelle est une autre méthode de calcul de la valeur d’un bien immobilier. Ici aussi, la valeur du terrain est calculée séparément, généralement selon la procédure de la valeur comparative, puis ajoutée. La procédure de valeur des biens est utile si aucun revenu ne peut être généré par le bien immobilier. Contrairement à la valeur capitalisée des bénéfices, cette méthode ne regarde pas vers l’avenir, mais vers le passé : La somme des coûts et des valeurs qui ont afflué dans la propriété jusqu’à présent est déduite des dépréciations et, avec la valeur du terrain, donne la valeur de l’actif.