Régime de retraite privé

Les jeunes ne savent souvent pas de combien d’argent ils ont besoin dans leur vieillesse, et la planification de la retraite est un sujet plutôt abstrait pour eux. Cependant, ce sont eux qui souffriront le plus longtemps de la baisse du niveau de la pension d’État. Le fonds de pension légal supporte déjà le lourd fardeau d’une population toujours vieillissante.

Pourquoi les régimes de retraite privés deviennent-ils de plus en plus importants ?

Ceux qui veulent maintenir leur niveau de vie pendant la transition vers la retraite ne pourront pas s’en sortir avec la seule pension légale. Cela touchera une grande partie des futurs retraités dans quelques années seulement. En l’absence de prestations privées, de nombreux salariés devront craindre la pauvreté dans leur vieillesse. À partir de 2030, le niveau de la pension légale ne devrait plus représenter qu’environ la moitié du dernier salaire net. En outre, des facteurs se produisent au cours de la vieillesse qui peuvent nécessiter un budget beaucoup plus important, comme la nécessité de soins de longue durée. Il est donc essentiel d’y réfléchir à un stade précoce et, par exemple, de verser des cotisations à un régime de retraite privé.

Quelles sont les possibilités en matière de prévoyance vieillesse privée ?

La prévoyance privée pour la vieillesse consiste à verser de l’argent de façon indépendante dans un contrat d’épargne subventionné ou non par l’État. Trouver la bonne forme de prévoyance vieillesse n’est pas si facile et dépend des besoins individuels. Outre les régimes de retraite légaux et d’entreprise, il existe différentes manières de constituer des provisions privées pour la vieillesse :

L’immobilier

Fonds d’actions

Assurance pension

Or

Assurance vie

La propriété immobilière ou les investissements immobiliers pour la retraite

Les investisseurs peuvent prendre des dispositions pour la vieillesse de diverses manières avec l’immobilier. Pour de nombreux Français, posséder son propre appartement ou sa propre maison est très populaire. Toutefois, toute personne qui souhaite en bénéficier dans sa phase de retraite professionnelle devrait pouvoir garantir le remboursement complet et en temps voulu de sa dette et une conversion adaptée à son âge. Les investisseurs qui ne disposent pas d’un niveau de fonds propres aussi élevé peuvent néanmoins participer à la valeur tangible des biens immobiliers. Ils peuvent acheter des fonds immobiliers ouverts ou participer à des fonds immobiliers fermés, qui sont toutefois soumis à des coûts de vente et d’administration élevés. Une variante moderne de la participation immobilière consiste à investir dans l’immobilier par l’intermédiaire de la foule, ce qui n’entraîne aucun coût supplémentaire. La foule investissant dans l’immobilier, même de très petites sommes suffisent pour obtenir un rendement élevé des régimes de retraite privés.

Les fonds d’actions comme prévoyance retraite

Grâce aux fonds d’actions, il est possible d’obtenir le meilleur rendement des pensions de retraite à long terme. Les fonds d’actions répartissent leurs investissements sur de nombreux actifs différents et constituent également une forme sûre d’épargne-retraite en tant que fonds spécial. Cependant, les fonds, qu’ils contiennent des biens immobiliers ou des actions, présentent des risques spécifiques qui doivent être pris en compte si l’on ne veut pas perdre le capital de la prévoyance vieillesse. Dans le cas des fonds d’actions, les inévitables fluctuations de prix font partie de ces risques. Plus les gestionnaires de fonds prennent des risques importants lorsqu’ils rassemblent les actifs du fonds, plus il est possible de gagner de l’argent pour la vieillesse. Cependant, plus les fluctuations du prix des actions sont importantes, plus les épargnants doivent s’accommoder de ces fluctuations. Plus ils épargnent longtemps, plus les fluctuations s’équilibrent en dessous de la ligne. Les fonds d’actions conviennent donc en premier lieu aux jeunes épargnants. Il suffit de 25 euros par mois pour obtenir un résultat décent avec les fonds d’actions au fil des ans.

Assurance pension de vieillesse

On distingue les assurances financées uniquement par des cotisations privées et les assurances retraite comme Riester, qui sont complétées par des allocations de l’État ou sont liées à des avantages fiscaux comme la pension Rürup. Un contrat Riester prend en compte les différents besoins de sécurité des épargnants. Les investisseurs peu enclins à prendre des risques utilisent les plans d’épargne bancaire et les polices d’assurance retraite. Les investisseurs qui sont axés sur le rendement versent des fonds dans des plans d’épargne. L’un des avantages de la pension Riester est que même avec un plan d’épargne en fonds très volatil, l’épargne et les allocations de l’État sont garanties de rester en place pour la retraite. Dans le cas d’une assurance retraite privée, les coûts d’assurance considérables réduisent le rendement du payeur. Les épargnants qui optent pour des polices d’assurance pension classiques doivent également tenir compte des pertes dues à la longue période de taux d’intérêt bas.

L’or comme forme de retraite

La plupart des Européens considèrent l’or comme une forme de retraite sûre, car ce produit ne perdra jamais de sa valeur et peut servir de substitut à la monnaie. Cependant, l’or ne rapporte ni intérêts ni dividendes et est soumis aux fluctuations des taux de change car il est négocié en dollars. En outre, les fluctuations des prix sur les marchés mondiaux peuvent entraîner des pertes si l’or doit être revendu. Le métal précieux convient donc mieux comme complément à la prévoyance vieillesse, comme diversification d’un portefeuille équilibré ou comme base d’actifs pour les générations futures. Parier sur l’évolution du prix de l’or au moyen de produits financiers dérivés n’est pas recommandé comme prévoyance retraite.

Protection de la vieillesse par une police d’assurance-vie

L’assurance-vie ne convient pas comme forme de provision ; les épargnants s’attachent à un contrat rigide et coûteux pendant de nombreuses années. Si l’assurance est résiliée prématurément, les assurés perdent une partie de leur prime. En outre, les assurés doivent divulguer leur état de santé, qui influence le résultat du processus d’épargne par le biais des primes. Bien que le taux d’intérêt soit relativement sûr, il est très bas depuis des années avec l’assurance vie classique. Contrairement à l’assurance retraite privée, l’assurance vie ne peut être versée qu’en une seule fois.

Conclusion

La prévoyance vieillesse privée comprend un large éventail de possibilités. Chaque investisseur peut trouver la forme d’épargne qui lui convient, en fonction de sa tolérance au risque et de sa situation financière. Si nécessaire, l’État aide à améliorer le résultat. Toutefois, le facteur décisif pour le montant de la pension qui est acquise en plus de la pension légale est que les salariés ou les indépendants commencent à épargner. Plus la prévoyance privée commence tôt, moins l’épargnant doit s’inquiéter, dans sa vieillesse, que son argent ne soit pas suffisant.