Volatilité

Le terme de volatilité, ou vola pour faire court, signifie incohérence ou fluctuation. Le terme est utilisé dans ce sens dans le secteur financier. Il indique l’ampleur des fluctuations sur les marchés des capitaux.

Qu’est-ce que la volatilité ?

Au cours d’une période donnée, les prix des titres, des devises, des matières premières, des taux d’intérêt ou des indices évoluent plus ou moins différemment de la moyenne statistique. Plus le prix augmente ou diminue et plus les fluctuations sont fréquentes, plus la valeur de référence est volatile. Si le prix d’un titre stagne pendant des semaines et des mois, la marge de fluctuation est faible. L’ampleur et la fréquence des changements de prix reflètent le risque de subir des pertes de prix et la possibilité de réaliser des gains de prix.

Une distinction est faite entre les volatilités historiques et implicites. Les volatilités historiques sont calculées à partir des variations moyennes des prix du passé, sont généralement extrapolées sur l’année et exprimées en pourcentage, mais peuvent également être exprimées en termes absolus. Ils indiquent la fourchette dans laquelle le prix historique a évolué autour d’une tendance dans le passé. La volatilité implicite est basée sur les fluctuations de prix du présent et est appelée volatilité attendue.

Quel est le rôle de la volatilité dans l’économie ?

Les volatilités revêtent une grande importance dans de nombreux secteurs car elles reflètent l’évolution des prix des biens économiques. L’offre et la demande de matières premières sont déterminées par leurs conditions spécifiques, ce qui peut entraîner de fortes fluctuations de prix. Dans le cas des produits agricoles, par exemple, le temps est le facteur décisif pour les volatilités. Les opérateurs économiques peuvent utiliser des produits financiers tels que les produits dérivés et les certificats pour se couvrir contre les fluctuations du prix des matières premières. Les entreprises se protègent également contre les fluctuations des taux de change dans le commerce extérieur au moyen de contrats financiers.

Les volatilités jouent un rôle dominant sur les marchés financiers. Par exemple, ils constituent une base pour l’analyse technique, et la volatilité est l’un des indicateurs de tendance dans les graphiques pour les actions. En temps de crise, les fluctuations des investissements augmentent, de sorte que le résultat de l’investissement dépend largement de l’évolution des indicateurs de volatilité. Étant donné que les volatilités peuvent changer considérablement au fil du temps, il faut tenir compte des contacts des acteurs du marché et des indicateurs de performance lors de l’établissement des prévisions. En fin de compte, il n’est pas possible de prévoir avec précision les volatilités futures.

Comment peut-on les calculer ?

En mathématiques financières, la volatilité est classée comme l’écart-type des rendements d’un titre sur un nombre de jours prédéfini et sert de mesure du risque. Le calcul se compose de plusieurs formules. Tout d’abord, le prix de clôture de la période concernée est divisé par le prix de clôture de la section précédente et les rendements doivent être logarithmiés. Ensuite, on calcule la moyenne (valeur moyenne) des rendements logarithmiques, pour lesquels la variance (dispersion) doit être calculée. Il faut ensuite déterminer l’écart-type des rendements, c’est-à-dire prendre la racine de la variance. Les rendements sont ensuite annualisés en multipliant l’écart-type par la racine du nombre de périodes d’observation. Dans la pratique, il est courant de calculer la volatilité sur 30 ou 250 jours (jours de bourse d’une année) pour les actions, tandis que pour les fonds, les ratios de volatilité vont d’un an à dix ans.

Importance des volatilités pour les investisseurs

Les investisseurs peuvent juger les investissements en fonction de leur risque selon la marge de fluctuation. Les actions sont considérées comme une classe d’actifs très volatile, tandis que les obligations et l’immobilier ont des mouvements de prix moins volatils. Les volatilités sont également un critère de mesure pour les fonds ; elles font partie des principaux indicateurs de risque des actifs d’investissement. Des volatilités plus élevées indiquent que les gestionnaires de fonds ont utilisé une stratégie d’investissement plus risquée pour atteindre leur performance. Dans le cas d’une action, la forte volatilité signifie également que l’évolution de son prix est très difficile à prévoir. Les valeurs d’un indice peuvent montrer des fluctuations de prix très différentes, de sorte qu’il ne peut être utilisé que pour considérer les volatilités de l’ensemble du marché boursier. Cependant, il est problématique de déduire automatiquement des rendements élevés à partir d’une large fourchette de fluctuation. Le résultat de l’investissement dépend principalement de la manière dont il s’inscrit dans les objectifs personnels de l’investisseur et de l’horizon de placement choisi. Les fluctuations du prix des actions, par exemple, diminuent généralement avec une longue période d’investissement.

Conclusion

La volatilité d’un investissement dépend de sa nature, de l’offre et de la demande sur les marchés et de facteurs économiques tels que les taux d’intérêt. Plus la période d’investissement est courte, plus l’investissement est risqué. Si les investisseurs savent à quel point les instruments financiers étaient volatils, ils peuvent mieux diversifier leurs actifs. De petites fluctuations de prix d’une classe d’actifs peuvent compenser les volatilités plus importantes d’autres classes d’actifs.

Résumé

La volatilité est l’expression de la susceptibilité des valeurs mobilières ou des prix des actifs à la fluctuation

L’ampleur et la fréquence des fluctuations de prix sont déterminées par les caractéristiques de l’investissement, en particulier par la durée de l’investissement ; des fluctuations de prix importantes sont possibles à court terme

une distinction est faite entre la volatilité historique et la volatilité implicite ou attendue, qui sont déterminées sur la base des prix passés ou des prix actuels du marché ; elles sont calculées à l’aide d’indicateurs statistiques tels que la valeur moyenne, la variance et l’écart-type

les fluctuations de prix expriment les risques de l’investissement, mais aussi ses opportunités

L’économie bénéficie de la couverture des volatilités

Les investisseurs privés doivent diversifier leurs capitaux entre différentes catégories d’actifs et d’investissements afin d’équilibrer les fluctuations et d’être prêts à faire face à des crises imprévues